Skip to content


VII Forum de la confédération francophone d’hypnose et thérapies brèves. Biarritz 2011

Hypnose et éreutophobie: crainte obsédante de rougir en public

Samedi 4 juin 2011 - 12H00-12H45

Casino municipal Salle 1M

Auteur  STRIEBIG Jocelyne

Mots clés associés à la présentation :

Éreutophobie, rougir, rougissement, phobies, agoraphobie, claustrophobie.

Cette conférence s’appuie sur une étude de cas résolue par une thérapie brève de 8 séances. Madame « Rose « est une personne encore jeune qui vient me poser son problème de rougissement extrême qui l’obsède depuis une dizaine d’année : « J’ai tout essayé, sans résultats « : je souligne ce fait car ceux qui me consultent ont en général « tout essayé » « je suis d’une timidité maladive mes rougeurs sont ingérables : avec un tiers, je change d’attitude, j’ai la boule au ventre et m’auto punis. Plus je rougis, plus je m’enfonce ; j’ai renoncé à tout contact social autre que mon travail » En 8 séances, nous allons grâce à des séances d’hypnoses confortées par de l’autohypnose au quotidien arriver à l’objectif déterminé lors de l’anamnèse: « je suis en harmonie avec moi-même, je fais mes choix et les assume, et aujourd’hui je gère ma vie » Nous allons utiliser dans ce process des techniques de régression, un protocole dit « théâtre de vie » de suggestions chères à Bernheim, de séances de lâcher prise, de psycho-généalogies, d’ancrages couleurs et autres… Ces protocoles ont également été appliqués avec succès dans diverses problématiques telles que le fait de s’arracher les cheveux, se mutiler les lèvres, de claustrophobies, d’agoraphobies, de peurs paralysantes comme celle de ne plus pouvoir conduire de voiture, prendre l’avion, être seul…

Anamnèse :

Rose se décrit  comme une personne ayant « une TIMIDITE MALADIVE »

Éducatrice, elle a un gros problème de confiance en soi. Systématiquement  elle rougit avec un sentiment de peur panique ceci plus avec les gens qu’elle connaît que les inconnus !

Je mène l‘anamnèse comme une enquête d’investigation qui me permet de connaître les maladies, accidents de vie, moments charnières, ruptures, qui sont des indicateurs intéressants pour la compréhension de la personne. Les rêves marquants ou récurrents sont également des marqueurs de cette analyse systémique. Le rêve de « vie » permet également de valider la cohérence entre le vécu quotidien et les projets avortés voire rejetés aux abysses du subconscient.

À ce stade, je constate, que les personnes en inadéquation entre « vouloir et pouvoir » ou « devoir et être » ont souvent des problèmes de chevilles, genoux, hanches…

La place de la personne dans le système familial est le 2e grand indicateur…

Feres et sœurs, parents, grands parents paternels et maternels, ruptures culturelles, sociales, enfants « réparateurs » : policiers, Hommes de lois, médecins, infirmières, autant de réparations intéressant à constater …

Dans notre cas, Rose est la seconde. Elle se situe comme  « la moins bien de la famille, celle qui a le moins réussit ».

Sa sœur aînée « répare » l’histoire familiale en devenant notaire.

Idem pour la sœur cadette qui opte pour une profession médicale: Sa mère a eu pendant longtemps une grosse dépression.

Son Grand père paternel en son temps dirigeait une grosse entreprise dont il était le fondateur. Des histoires de famille, jalousie entre frères, préférences d’un des fils, le pousse à  licencier son fils, le père de Rose. Clash, rupture familiale, … le grand père décède suite à cette histoire.. d’où problèmes d’héritage vécu par les parents de Rose comme une injustice..

La maman de Rose, « pousse » son mari dans cette rupture consommée par une dépression nerveuse… pugilat, rapports houleux, haineux entre la grande mere et la belle fille…Chantage, etc.  les parents s’installent également des rapports conflictuels liés à   la grand mère paternelle  et frisent le divorce

tous les  ingrédients dune mauvaise série de film de seconde zone…

Notre Rose grandit dans ce contexte…qui l’amène adulte à surtout « plus de mariage »

Je lui demande quelle est la personne pour laquelle dans sa vie actuelle pour qui elle a le plus d’amour, de manière inconditionnelle, acceptant forces et faiblesses..

Cette question est posée systématiquement dans mes anamnèses, avec à 98% une stupéfaction quand je leur dis que cette personne pourrait être elle. Non pas en terme judéo-chrétien, mais d’estime de soi, de valorisation, d’acceptation de ses forces et faiblesses et de dépassement du « soi parfait »

Quant à la vie quotidienne, le sport est souvent laissé pour compte, on me parle de « avant », les hobbies sont absents, les personnes, ont abdiqué leurs revendications, rêves de vie…

Les peurs du type phobique sont présentes à 30%, …

Une synthèse de ce premier entretien en permet sa conclusion :

Elle permet de reformuler la situation à évaluer : dans notre étude de cas, il s’agit de rougissement extrême, de confiance en soi et de stress à eliminer.

Le comportement de la personne, ses émotions  en situation et ses sensations physiques vont déterminer la marche à suivre pour la régression que je pratique dans 95%  des problématiques à régler

Dans notre cas présent, « je suis agitée, je change d’attitude, je rougis de la tête aux pieds, j’ai une boule énorme au ventre »

La seule fois ou je demande un jugement de valeur sur cette attitude va me permettre de valider la conclusion du travail en la reformulant au grand étonnement des personnes.
Ici « je m’auto punis, plus je rougis, plus je m enfonce.. Que c’est bête, je m’en veux énormément, j’ai une très  mauvaise image de moi »

Pour clore cette première séance, je lui demande ses objectifs : Ne plus rougir, être calme, en harmonie avec moi et les autres, ce qui me permettra de me « lâcher » et aura une incidence sur ma confiance en moi.

L anamnèse m’a permis de dresser un cadre de référence  global de la problématique à traiter et surtout de déteminer un plan de travail :

Renforcement de confiance

Ancrage

Scène de miroirs : découvrir mes potentiels cachés

Psychogénéalogie

Rompre symboliquement des liens délétères avec ma famille, « vider métaphoriquement mes sacs devenus trop lourds

Pardonner à ma grand mère afin de me détacher du rapport de haine, devenir moi

Retrouver ma place : scène du théâtre de ma vie

Trouver l’élément initial de sensibilisation, par une regression  afin de faire le travail de « l’enfant informé »

1ère séance d’hypnose

Relaxation progressive, renforcement de confiance.. des protocoles qui permettent à la personne de rentrer en douceur dans l’hypnose. Je travaille avec un mot clef que j’ancre avec une suggestion positive et corporelle par une pression sur le haut du bras.

Systématiquement, j’enseigne l’autohypnose, à pratiquer à toute heure, en tous lieux.

Le matin et les soir, états hypnagogiques et hypnopompiques, sont des moments privilégiés et j’insiste sur ces deux états naturels de l’Humain à utiliser quotidiennement pour ceux qui me disent ne pas avoir de temps : je constate que l’autohypnose pratiquée avec assiduité renforce le travail fait en cabinet. Je souhaite donc que la pratique de l’autohypnose devienne un acte systématique dans le cadre de la thérapie d’une part, mais aussi, devienne un art de vivre facilitant  cette recherche d’harmonie, de créativité dont nous sommes dépositaires afin d’intégrer la merveilleuse phrase de Paracelse : »pourquoi être un autre si tu peux être toi-même » « en mieux, » .Jocelyne…

Je travaille également avec les couleurs, de l’arc-en-ciel, et si nous faisions une digression vers les chakras, la litho thérapie nous en mesurerions la richesse.

Ma réflexion est la suivante : nous sommes tous Energie, à savoir possédons et renvoyons toutes les couleurs (ce que je mesure grâce aux outils de la radiesthésie) quand il y a déficit, sous hypnose, la personne accueille la couleur manquante et va la travailler ultérieurement.. ici, la couleur rose, symbole d’amour, de tendresse, et de douceur.

Souvent réservée aux petites filles, elle symbolise l’aspect féminin de l’être ; Elle représente également notre capacité à être nous-même sans jugements et à exprimer nos sentiments les plus enfouis afin que nous puissions devenir l’être parfait que nous sommes  : bibliographie : Minéraux pour le bien Etre ; pierres et couleurs de Vincent Quinqueneau cristalme@free.fr

Les énergies de la personne sont également mesurées sur l’échelle de Bovis. Elles me permettent de mesurer séance après séance l’évolution des 3 énergies à réconcilier :

- le corps : énergie physique,

- le cœur, l’âme : l’affect, les relations horizontales aux autres et verticales : reliance au cosmos ou à une croyance personnelle

- l’esprit puissance intérieure, force et souplesse, adaptabilité à son environnement…

J’utilise également dans notre cas présent un ancrage, symbole qui vient s’imposer à notre Rose : se présente à son esprit une Rose (eh oui) blanche très ouverte…

Séance N° 2 Scène de théâtre

2.1  Débriefing

2.2  Cela va mieux… je pars vivre un de mes rêves avec mon ami pour découvrir San Francisco

2.3  Je travaille par suggestions positives un ancrage de confiance en soi et utilise le Golden Gates afin de renforcer celui-ci.

2.4  Confirmation de l’apprentissage de l’autohypnose

2.5  SCENE DE THEATRE

Le Théâtre de ma vie ; je place la personne sous hypnose par une induction rapide, puis la fais entrer dans un théâtre où elle va choisir SA place, au milieu des personnes qu’elle aime, (ou pas) qui sont présentes dans sa vie de manière quotidienne.

En règle générale, comme dans le cas présent, la personne qui joue son propre rôle ne prend pas toute sa place, sous le feu des projecteurs…

Elle se cache derrière les personnes qui lui occultent sa vision des choses, lui enlèvent la lumière, ne lui permette pas toute sa libre expression.
La scène est retranscrite sur un papier par la personne restée sous hypnose.

Puis nous analysons le positionnement de chacun afin d’examiner ce qu’il représente, et lui permettre de trouver sa juste place afin de redonner toute la lumière à l’acteur principal.

Puis, toujours sous hypnose, dans un second temps, elle va replacer tous les protagonistes de la pièce à leur juste place… avant de la confirmer sur un 2e shéma…

Au besoin un réajustement sera fait dans un 3e temps…

Il est impressionnant de constater l’évolution de notre témoin qui devient acteur de sa vie.

Séance N°3 psychgénéalogie

-Le fait le plus marquant dans ma vie est l’histoire vécue avec mon grand-                                père

-       Pardonner : JAMAIS !!!

-       Nous retraçons oralement ce que Rose souhaite garder et rendre dans sa lignée paternelle et maternelle.

Séance N° 4 réintégration shéma  familial

Suite sous hypnose ayant comme but l’intégration puis la coupure d’histoires récurrentes dans la mémoire psychologique de la personne.

Séance N° 5 EIS

Débreafing : je n’ai pas rougi une fois en 15 jours. MAIS j’ai une boule au ventre énorme (idem anamnèse) , des angoisses incessantes. Pourtant tout va bien dans ma vie.

Je décide donc avec l’approbation de Rose de procéder à une régression (élément initial de sensibilisation) afin de connaître la genèse de son problème et surtout d’y remédier par un travail de dissociation réassociation.

Sous hypnose je ramène la personne à ses émotions et ressentis physiques afin

De repartir à la genèse de cette émotion et d’y travailler, afin non pas d changer quoi que ce soit mais de porter un autre regard.

Séance d’hypnose

«  -tout tourne, je me sens bizarre, je bouge, j’ai des sensations, je suis comme sur un manège mais je ne vois rien tout est noir…

-c’est bizarre ; j’ai la tête dans tous les sens, je ne contrôle plus rien ..je ne vois absolument rien ; c’est le noir complet ;

-c’est de pire en pire, j’ai le tournis ;;je ne pense pas, plus, j’ai tout le corps qui tourne, je ne suis tenue par rien je suis secouée dans tous les sens. ??????????????? »

Rose pendant cette séance rougit jusqu’à devenir écarlate.

Je la sors d’hypnose et elle me livre ses  impressions

« je dois être ans le ventre de ma mère … mais c’est impossible ??? ma mère qui m’a raconté avoir été en conflit ENORME avec ma grand mère… en fait cette émotion et ce rougissement ne m’appartiennent pas !!! C’est leur conflit. «

Retour en hypnose et réconciliation entre le fœtus informé par l adulte qu’elle est devenue. Retour au calme, moment d’émotion positive intense, des mots d’amour sont prononcés par l’adulte au fœtus ainsi que des promesses pour l’accompagner dans sa maturité.
Revisualisation de la scène initiale par l’enfant informée qui revit cette scène dans le calme et la sérénité.

Séance N° 6 Ancrages, Pardon : lâcher prise

Depuis 15 jours super, aucune angoisse, je dors beaucoup mieux  MAIS j’ai la visite de plusieurs personnes sur mon lieu de travail et je dois les gérer .

Nouvel ancrage. San Francisco, la couleur rose..

Suite de notre travail :   Séance de pardon, de « lâcher ce qui ne m’appartient pas »

Dans un lieu particulier, nous faisons venir la grande mère et s’en suit un dialogue entre les 2 personnes :

-Rose : pourquoi tant de haine, cet abandon, cette souffrance ?

(ce fut douloureux et long pour moi, je n’ai pas réussi à gérer cette rupture familiale.

-Grande mère : je suis désolée  ce n’était pas contre toi, ce fut une jalousie mal ciblée, je regrette beaucoup tout ceci et j’en souffre autant… PARDON

Ce pardon qu’il est difficile d’obtenir dans la vie est là et permet de « laisser partir » une souffrance qui n’a pu de mise et remettre toute l’énergie de vie bloquée jusqu’à là, en route…

Séance N° 7  Réappropriation

Debreafing : TOUT VA BIEN …sauf avec mon directeur

Je me sens petite faible face à lui, je ne peux bouger…

Je me sens « moins que rien », intimidée, impressionnée par sa prestance.

Et de retrouver un  résidu d ces fameux signes physiques : j’ai une boule au ventre, le cœur qui bat, je rosis…

Je décide donc de « purger » ces symptômes encore présents par une régression.

« -Il fait nuit, je suis seule à l’intérieur, dans un endroit inconnu. Je suis calme, à l’aise dans cette nuit.. Je me sens bien… »

Déception de sa part… «  Je n’y arriverai jamais… je ne suis pas assez forte pour trouver le moment précis où cela a commencé. «

C’est « un petit échec »

Mais à partir de ces sentiments et émotions contradictoires  nous allons établir une trame qui va nous permettre d’aller directement dans la compréhension de sa problématique, dans cette séance

« Il me faudrait plus de temps, sortir du mental…

Assumer ce que je suis

Je ne comprends pas pourquoi je suis comme cela

On peut toujours plus et mieux réussir

Je vois ma mère présente dans tous les domaines….

Je ne peux jamais la satisfaire totalement

Mais à partir d’aujourd’hui qu’elle me laisse, me lâche, me laisse faire mes choix

Qu’elle arrête de me juger et qu’elle s’occupe de sa vie… je suis maintenant adulte dorénavant,

Je m’écoute… »

Nous terminons par une séance identique à celle de la grande mère : pardon, dialogue, réconciliation et surtout lâcher prise… je la laisse partir et mène désormais ma vie à ma convenance.

8e et dernière séance : Harmonie Corps  Cœur, Esprit.

« Ça va »,   je suis calme, en harmonie avec moi-même

Je fais mes choix et les assume

J’‘ai pris complètement conscience que j’arrivai à me gérer »

Nous terminons par un ancrage issu de la famille du chamanisme en accueillant un animal totem : dans ce cas, c’est un chien blanc… symbole de  : se référer ( mot clefs : chien - blanc) au Dictionnaire des symboles de Jean Chevalier et Alain Cheerbrant coll. Laffont/jupiter

Question(s) / Témoignage(s)

Pour suivre la conversation, abonnez-vous au flux RSS des commentaires de cet article.

(HTML accepté)

(requis)

(requis, mais non diffusé)

ou répondre à cet article via trackback.


+ 3 = onze